❓ Sortie des pesticides en Bretagne ? Réponses de candidats aux Régionales

Mercredi 26 mai, 5 candidats aux régionales en Bretagne sont venus chez Christian, paysan atteint d’une maladie professionnelle liée aux pesticides, pour répondre à la question posée par le collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest  :

SORTIE DES PESTICIDES : QUAND et COMMENT ?

Point positif : tous les candidats aujourd’hui reconnaissent que la sortie des pesticides de synthèse est une nécessité, ce qui n’était pas le cas en 2016 quand le Collectif s’est créé.

Par contre, la détermination de chaque candidat à faire aboutir cet objectif de sortie des pesticides est variable, voire purement théorique (aucun ne nous a expliqué comment il s’y prendrait).

Lire la suite

Extrait filmé de chaque intervention.

Un autre article sur le sujet : par Bastamag.

« Comment oser annoncer devant une assemblée de victimes des pesticides un délai de 10 à 20 ans avant de pouvoir sortir de l’utilisation de cette chimie de mort ? » , interroge Gisèle, ancienne agricultrice de 60 ans, atteinte de la maladie de Parkinson depuis 10 ans. « Ces délais, ça m’insupporte, renchérit Christian, ancien agriculteur, atteint d’un cancer de la prostate reconnu comme une maladie professionnelle ; et dont l’épouse est décédée d’un cancer en 2006. Cela veut dire combien de malades en plus ? 2000, 3000 ? C’est inacceptable. » « Nous connaissons des agriculteurs, malades, qui ont arrêté d’utiliser le round-up du jour au lendemain, avance Marie-France, membre du collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, à l’origine de cette rencontre avec les candidats. Donc pourquoi 2040 ? Pourquoi pas avant ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page