🐙 One Ocean Summit : la montagne qui accouche d’une souris

La grande confĂ©rence internationale sur la protection des ocĂ©ans, voulue par Emmanuel Macron en pleine prĂ©sidence française de l’UE, se clĂŽture aujourd’hui avec des dĂ©clarations politiques internationales qui demeurent floues sur de nombreux sujets. A l’heure de l’urgence climatique et de l’effondrement de la biodiversitĂ© marine, ce sommet confirme l’objectif global de protĂ©ger 30% des ocĂ©ans d’ici Ă  2030 et l’intĂ©rĂȘt pour un traitĂ© sur la haute mer mais Ă©choue Ă  expliciter les moyens de sa mise en Ɠuvre. Lire la suite de l’article de Greenpeace

On ne peut pas prĂ©tendre dĂ©fendre les ocĂ©ans, et “en mĂȘme temps” soutenir l’industrie miniĂšre qui va les labourer et aggraver l’emballement du climat. Greenpeace propose aussi une pĂ©tition pour demander Ă  Emmanuel Macron de soutenir le moratoire contre l’extraction miniĂšre en eaux profondes. C’est ici.

1 rĂ©flexion sur “🐙 One Ocean Summit : la montagne qui accouche d’une souris”

  1. Quid de la venue de la secrĂ©taire d’Etat Ă  la biodiversitĂ© Ă  Treguennec, la veille de la confĂ©rence ? Et de sa volontĂ© de trouver un  » Ă©quilibre  » entre lithium et espaces naturels ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page