📽 Ciné-débat : « Riposte féministe », Contre Vents et Marées.

L’association Contre vents et marĂ©es propose un cinĂ©-dĂ©bat le 25 novembre 2022 Ă  20h30 au cinĂ©ma EckmĂĽhl de Penmarc’h autour du film documentaire « Riposte FĂ©ministe » de Marie Perennès et de Simon Depardon.
Ce film a été présenté au festival de Cannes de cette année et sort, en salles, le 9 novembre.
Il s’agit d’un documentaire sur des militantes fĂ©ministes, les colleuses, qui, de Brest Ă  Compiègne, s’emparent de l’espace public, la nuit, pour coller des affiches dĂ©nonçant les violences sexistes et les fĂ©minicides.
Dans ce film, la révolte de ces jeunes femmes éclate avec une formidable énergie et un enthousiasme joyeux et communicatif. 
Précisions pratiques : rendez-vous à 20 h au cinéma pour les adhérentes et adhérents de CV&M; prix : selon les tarifs du cinéma Eckmühl, tarifs disponibles sur le site : cinema-eckmuhl.fr/infos-pratiques.
Venez nombreuses et nombreux, 
N’hĂ©sitez pas Ă  en parler autour de vous, 
C’est un film « qui donne la pĂŞche » !
Bien cordialement,
L’Ă©quipe de CV&M

L’association Contre vents et marĂ©es a crĂ©Ă© un compte helloasso qui permet d’adhĂ©rer Ă  l’association et de faire des dons en ligne. ​A partager sur vos rĂ©seaux ou Ă  vos contacts : lien

2 rĂ©flexions sur “đź“˝ CinĂ©-dĂ©bat : « Riposte fĂ©ministe », Contre Vents et MarĂ©es.”

  1.  » Des enquĂŞtes rĂ©centes au Canada dĂ©montrent qu’une proportion similaire de femmes (3,5 %) et d’hommes (4,2 %) ont dĂ©clarĂ© avoir Ă©tĂ© victimes de violence physique ou sexuelle infligĂ©e par un conjoint actuel ou ancien entre 2009 et 2014″…

    Mais pourtant, on ne parle jamais de ces violences fĂ©minines, et en particulier des violences psychologiques envers les hommes, et de leurs consĂ©quences…

    Ne serions nous pas là dans un biais cognitif, une manipulation intellectuelle entretenue par une vaste propagande des médias ?

    1. Il est indĂ©niable que des violences fĂ©minines existent envers les hommes, tout comme il existe des violences exercĂ©es par des hommes sur des hommes par exemple en milieu carcĂ©ral. Il s’agit dans tous les cas d’asseoir une forme de pouvoir sur l’Autre.
      N’oublions pas aussi que le viol de femmes, mais aussi d’hommes et d’enfants est une arme de guerre et peut ĂŞtre considĂ©rĂ© comme un gĂ©nocide ethnique.
      La dénonciation des victimes de violences physiques, psychologiques ou sexuelles sert la cause des deux sexes.
      Le fĂ©minisme et la dĂ©fense des femmes victimes de violences met en Ă©vidence qu’il est insupportable qu’un ĂŞtre humain puisse exercer un pouvoir sur un autre au point de le dĂ©truire psychologiquement ou le tuer.
      Dès lors, il n’y a pas de manipulation intellectuelle Ă  dĂ©fendre une cause apparemment uniquement fĂ©ministe….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page