Marie-Claude Marsolier

Le mépris des « bêtes »

17.00

Ânes, dindes, pigeons et autres bécasses… Qu’ont-ils de particulièrement idiot ? Vaches, chacals ou vautours sont-ils méchants ? Quant au porc… De l’éponge au gorille, les animaux non humains sont rassemblés dans la catégorie des « bêtes », c’est-à-dire des « stupides ». Tandis qu’ humanité est synonyme de bonté , animalité et bestialité renvoient à la cruauté . Ainsi, par le langage quotidien, nous refusons aux autres animaux la possibilité de raisonner, mais aussi d’avoir un visage, une personnalité ou des sentiments.

Avec rigueur, finesse et humour, Marie-Claude Marsolier expose les mécanismes par lesquels notre langage promeut l’opposition radicale des humains aux non-humains. En révélant le lien profond entre le mépris des « animaux » présent dans notre lexique et l’acceptation des violences physiques dont ils sont victimes, cet ouvrage permet une prise de conscience salutaire, pour que notre regard évolue et que cessent ces violences symboliques.

Disponible sur commande

Editeur

PUF

Auteur

Marie-Claude Marsolier

Retour haut de page